Pénibilité : vers une issue raisonnable ?

La CGPME des Deux-Sèvres se réjouit du travail de son ancien Président François Asselin qui à la tête de la négociation avec le ministre du Travail a permis d’avancer vers une solution pour permettre un suivi efficace mais simple de la pénibilité dans les entreprises.

Les entrepreneurs de Niort avaient lu le projet de loi sur le compte de pénibilité avec un certain effarement : une véritable "usine à gaz" , rajoutant au mille feuille administratif une couche de plus...

Le Premier Ministre a été sensible aux craintes exprimées par les TPE / PME avec à leur tête la CGPME : il a annoncé des mesures visant à simplifier le dispositif de mise en œuvre du compte de prévention de la pénibilité.

Décryptons ce qui est prévu par le gouvernement : "pour évaluer l’exposition de ses salariés, l’employeur pourra se contenter d’appliquer le référentiel de sa branche qui identifiera quels postes, quels métiers ou quelles situations de travail sont exposés aux facteurs de pénibilité. Il n’aura plus pour ces facteurs de mesures individuelles à accomplir".

Le bon sens est de retour, mais que ce fût "pénible" pour les entrepreneurs d’envisager encore une fois tant de complications, tant de lourdeurs d’administration, tant de perte de temps !

Mentions légales | Réalisation : internetdynamique.fr