Trop d’impôt tue l’impôt

Depuis 2011, les entreprises se sont vues ponctionnées de plus de 30 milliards d’euros supplémentaires. Les impôts et taxes produisent des effets mais pas ceux attendus.

Ainsi la Cour des Comptes elle-même pointe du doigt le risque de moins-value qui pèse sur l’impôt sur les sociétés en 2013. De même, la hausse du forfait social passé de 2 % en 2009 à 20 % en 2012 a entraîné des changements de comportement dans les entreprises, le rendement de la mesure est donc inférieur à celui escompté.

Quant au marché immobilier, les mesures et contre-mesures ont eu pour conséquence d’entraîner une paralysie aux effets dévastateurs pour les professionnels.

Qu’à cela ne tienne le rapporteur général du budget à l’Assemblée suggère "d’utiliser l’outil fiscal pour mettre en œuvre les priorités du gouvernement et de la majorité … si l’urgence budgétaire oblige à nouveau à recourir aux prélèvements obligatoires".

En clair si les impôts ne rapportent pas assez il n’y a qu’à les augmenter. C.Q.F.D.

Trop d’impôt tue l’impôt. Est-ce si dur à comprendre ? La colère gronde.

Mentions légales | Réalisation : internetdynamique.fr