La dernière trouvaille du ministre du travail : des syndicats dans les PME !

Monsieur le ministre nous n’avons pas attendu vos bonnes idées pour installer le dialogue dans les PME !

Les patrons des petites et moyennes entreprises des Deux-Sèvres sont dans l’obligation quotidienne de maintenir la paix sociale dans leurs entreprises !
Imaginez qu’un désaccord important survienne entre un chef d’entreprise et un seul de ses salariés dans une entreprise de 3 salariés : c’est alors 1/3 des effectifs qui serait en conflit avec lui : tout simplement impossible à envisager... La réalité des PME n’est pas celle des grandes entreprises, c’est ce que vous semblez ignorer Monsieur le Ministre !

La CGT dans les PME ! Le dialogue social dans les PME est une absolue nécessité, c’est même une condition de survie ! Mais il n’a pas à être réglementé, codifié, institutionnalisé ; ce serait le meilleur moyen de tuer le dialogue naturel qui existe dans les PME que de l’encadrer, le formaliser, le "syndicaliser".

Le dialogue social dans les PME est une réalité quotidienne : simple évidence liée à la proximité du chef d’entreprise et des salariés, souvent renforcée par une véritable solidarité de compagnonnage. Un dirigeant de PME est dans l’obligation absolue d’écouter, de parler, de trouver des solutions viables à tous les niveaux pour que le travail des salariés soit tout simplement réalisable. C’est dans l’entente que le travail se fait et non pas dans l’opposition dogmatique et syndicale.

D’ailleurs un sondage récent (*) l’explique : 97% des chefs d’entreprise considèrent qu’il existe dans les TPE (entreprises de moins de 11 salariés) une relation directe entre le chef d’entreprise et les salariés ; 66 % des salariés pensent que l’institution d’une représentation syndicale n’apportera que des contraintes supplémentaires et inutiles aux TPE.

Monsieur le Ministre, la "modernisation" du dialogue social (titre du projet de loi) ce n’est pas l’instauration de la lutte des classes ni la mise en place d’un représentant CGT dans chaque PME, ce n’est pas le rétablissement du dogme syndicaliste le plus étriqué.

Monsieur le Ministre, votre projet de loi méconnait totalement la réalité quotidienne des PME !.

CGPME 79
AGIR POUR LES PME

(*) sondage Opinion Way Février 2015

Mentions légales | Réalisation : internetdynamique.fr