Au secours, le compte pénibilité revient !

Au secours, le compte pénibilité revient !

Face à la fronde patronale jugeant dangereuses les dispositions envisagées pour la mise en œuvre du compte de prévention de la pénibilité, par ailleurs source de coûts supplémentaires et d’insécurité juridique, le Premier Ministre soucieux, avant la Conférence Sociale de juillet "d’apaiser les inquiétudes des entreprises, en particulier les plus petites", avait rouvert à la concertation les projets de décrets d’application.

A ce jour, et malgré nos efforts, rien n’a changé et les entreprises du secteur privé, quelle que soient leur taille ou leur activité se verront donc progressivement contraintes de mesurer individuellement pour chacun de leurs salariés 10 facteurs de pénibilité parmi lesquels la manutention de charges lourdes, les postures pénibles, les températures extrêmes, le travail répétitif, les vibrations mécaniques…

Le gouvernement reste sourd à nos mises en garde et s’apprête subrepticement à publier un texte purement et simplement inapplicable.

Après les déclarations d’amour, serons-nous victimes d’une tromperie ?

La CGPME met solennellement en garde les pouvoirs publics : il est encore temps de ne pas commettre l’irréparable et de ne pas alimenter une grogne grandissante en "pourrissant la vie" de nos TPE/PME.

Mentions légales | Réalisation : internetdynamique.fr