Assises de l’entrepreneuriat : une inflexion positive à inscrire dans la durée

Marquant une volonté d’inflexion, les assises de l’Entrepreneuriat ont permis au Président de la République d’affirmer sa confiance dans le monde de l’entreprise en proposant des mesures pour stimuler l’esprit d’entreprendre.
Ainsi, par exemple, les règles en matière de taxation des plus values mobilières seront simplifiées pour davantage de lisibilité. Au delà du régime de droit commun, un régime incitatif prendra en compte, sous forme d’abattement, la durée de détention. De plus, à la demande de la CGPME, un abattement de 500 k€ sera consenti aux dirigeants de PME cédant leur entreprise pour partir en retraite ou en cas de cessions de parts au sein d’un groupe familial.
PME comme jeunes entreprises de la nouvelle économie seront donc collectivement gagnantes, bien loin d’une stérile opposition des anciens et des modernes.

Par ailleurs, il est également à souligner que la CGPME a obtenu la suppression de cet indicateur dirigeant (040) qui stigmatisait ceux qui avaient connu un premier échec et les empêchait de rebondir en leur interdisant l’accès au crédit.

Reste à confirmer cette inflexion pro- entrepreneur en l’inscrivant dans la durée.

Pour en savoir plus sur ces assises : www.redressement-productif.gouv.fr/assises-entrepreneuriat

Mentions légales | Réalisation : internetdynamique.fr